Diagnostics techniques

Vos diagnostics directement intégrés dans votre système numérique de patrimoine

Amiante

Afficher l'image d'origine

Mis en place en 1997, suite au scandale de l’amiante ayant révélé de nombreux cas de pathologies liées à une exposition à ce matériau, autrefois largement utilisé dans la construction, le diagnostic amiante est aujourd’hui obligatoire pour les ventes, et les locations immobilières construites avant le 1er juillet 1997.

L’objectif de ce contrôle, réalisé par un professionnel certifié, est ainsi de vérifier la présence d’amiante dans le logement, et de mettre en place les mesures nécessaire le cas échéant, afin d’éliminer tous risques pour les occupants du bien.

Pour vous apporter le meilleur service, nos diagnostiqueurs sont certifiés Amiante SS4. L’ensemble des diagnostics réalisés par notre équipe peuvent être intégrés au sein de votre système d’information numérique de patrimoine, ainsi pour vos commandes de travaux, vous serez en possibilité de communiquer le plan du logement indiquant la localisation de l’amiante et l’extrait numérique du diagnostic.

 

Termites

Le diagnostic termites, ou état parasitaire, fait partie des documents à intégrer au dossier de diagnostic technique (DDT) dans le cas d’une transaction immobilière, dans le cas où le bien concerné est situé sur une zone contaminée par les termites ou autres insectes xylophages.

Ce diagnostic, réalisé par un professionnel certifié, consiste donc, d’une part, à déceler la présence de ces parasites dans une habitation, puis à les identifier, avant de conseiller au propriétaire le traitement le mieux adapté pour les éradiquer et assainir le logement.

Outre les termites, l’état parasitaire concerne également les capricornes, cérambycidés et les coléoptères.

A noter qu’il peut également s’appliquer à la mérule, un champignon lignivore lui aussi particulièrement dévastateur dans une habitation.

Gaz

La ventilation, l’étanchéité ou encore le raccordement font partie des 120 points étudiés par le diagnostiqueur au cours de la réalisation d’un diagnostic gaz.

Inclus au dossier de diagnostic technique (DDT), le diagnostic gaz vise en effet à déceler les éventuels défauts d’une installation gaz afin d’éviter tous risques d’explosion, d’asphyxie ou d’intoxication.

Il est à noter que ce diagnostic, jusque-là obligatoire pour les ventes de biens immobiliers dont l’installation de gaz a plus de quinze ans, est désormais obligatoire pour les locations immobilières, toujours dans les mêmes conditions.

D’autre part, il convient de souligner que le diagnostiqueur certifié et missionné pour effectuer le diagnostic gaz est habilité à couper l’alimentation s’il juge cette mesure de précaution nécessaire, afin de préserver la sécurité des occupants du logement et/ou de l’immeuble concerné.

 

< Fiabilisations des données patrimoniales – Maquette numérique – BIM >